LE MAGAZINE DE LA
2e JOURNÉE DU DIGITAL
25 OCTOBRE 2018

digitalswitzerland

Social Media

Données & confiance

Travail & profession

Vie & société

Sponsored

LE MAGAZINE DE LA 2e JOURNÉE DU DIGITAL 25 OCTOBRE 2018

Le logement des Berner sur leur téléphone portable
Max Fischer

L’habitat intelligent ne fait sens et plaisir que pour la troisième partie de vie. Les systèmes domotiques
modernes facilitent l’autonomie des personnes âgées.

Illustration: Shutterstock

Vous vous êtes sûrement déjà énervé à propos du bordereau de livraison jaune de La Poste. C’est du passé. Lorsque le facteur sonne à votre porte et que vous n’êtes pas à la maison, il vous appelle sur votre téléphone portable. Vous pouvez alors voir votre facteur à l’écran, puis ouvrir la porte de votre garage avec votre smartphone, et le facteur peut y déposer le paquet. Du bureau ou de la plage, vous refermez votre garage en un seul clic.
Ce qui paraît être de la science-fiction, est déjà une réalité aujourd’hui. Les systèmes domotiques d’ABB facilitent la vie des jeunes et l’autonomie des personnes âgées. Par exemple, Daniel Berner et Marianne Oesch Berner. Tous deux retraités, ils ont emménagé dans leur nouveau logement fin 2017. Et ce n’est pas un EMS, bien au contraire.

Ce qui paraît être de la science-fiction, est déjà une réalité aujourd’hui.

Leur nouveau domicile est une maison intelligente ultramoderne bonacasa, numériquement connectée, construite à Utzensdorf (BE): bonacasa est le leader suisse du marché de l’habitat avec domotique connectée, services résidentiels individuels et architecture durable. «Pour l’instant, nous sommes en pleine forme, nous sommes autonomes et n’avons besoin d’aucun soutien. Mais le jour où nous ne pourrons plus faire le ménage nous-mêmes, nous serons contents de pouvoir compter sur un soutien», explique Marianne Oesch Berner.


Elle a raison. Les habitants d’un appartement bonacasa peuvent demander les services d’un majordome comme à l’hôtel. Le service par téléphone organise par exemple un personnel de nettoyage, un artisan ou commande un taxi devant la maison. Le concierge nourrit le chat, aère l’appartement pendant les vacances, et débarrasse les habitants âgés de leurs lourds paquets de vieux journaux. En cas d’urgence, la centrale d’appel répond 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Et les Berner commandent le repas de midi par application. Pratique pour les plus jeunes et les plus vieux: tous les appartements sont conçus sans seuil ni marche. C’est un gros avantage pour les personnes âgées ou handicapées, mais aussi pour les familles avec enfants.

Nous pouvons tout faire fonctionner depuis le canapé, c’est super.

C’est le système domotique moderne ABB-free@home qui enthousiasme le plus Daniel Berner. «Il me permet de configurer la lumière, les stores, et le chauffage dans tout l’appartement», souligne l’ingénieur à la retraite. Cela fonctionne ainsi: il allume la lumière par smartphone, baisse les stores, sans se lever du canapé. Des neurones à la place des biceps? «Mais non, la configuration n’était pas si compliquée», dit modestement Daniel Berner. Le hit: «Chaque pièce peut être pilotée individuellement», s’enthousiasme-t-il. «Notre température de confort dans la chambre est d’un à deux degrés plus basse qu’au salon». Très agréable: la zone d’entrée peut être surveillée par transmission vidéo sur l’écran du téléphone portable, et la porte d’entrée peut être ouverte d’un simple clic.

Si vous avez tendance à oublier des choses en vieillissant, pas de souci chez bonacasa: la fonction goodbye éteint automatiquement les fers à repasser ou les fours. Les détecteurs de fumée et d’eau offrent une sécurité supplémentaire. Une simple pression sur un bouton crée la bonne atmosphère: les solutions smart-home créent la bonne lumière pour travailler ou pour traîner devant la TV.
L’assistante linguistique Alexa ne comprend pas seulement «Eteindre toutes les lumières», mais répond même par «OK. Toutes les lampes sont éteintes». L’interrupteur confort allume et éteint la lumière de manière autonome dès qu’il enregistre un mouvement. Il n’y a pas de raison de chauffer la maison quand personne n’y est. Les habitants peuvent définir leur profil de chauffage selon leur routine quotidienne, individuellement pour chaque chambre.
Daniel Berner est convaincu que la technologie l’aidera de plus en plus avec l’âge. Autrefois, il devait péniblement remonter les lourds stores à la manivelle. «Désormais, j’appuie sur l’écran de mon téléphone portable». Il sait par ses connaissances que beaucoup de personnes craignent la technologie. «Mais la configuration n’était pas si compliquée», souligne-t-il. Il est convaincu que «les appareils et systèmes connectés numériquement prolongent la période pendant laquelle une personne peut vivre de façon autonome à la maison». En ménageant le porte-monnaie et l’environnement: le système domotique développé par ABB, leader mondial de cette technologie, réduit considérablement la consommation d’énergie.